Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

Ici les jours ressemblent aux nuits

Tout est tapissé de gris

Trois mètres carrés d'ennui

Qui mènent à la folie.

 

Ici ils font tout pour nous mater

Et baillonner nos idées,

Mais sur mon âme je sens souffler

Un vent de liberté.

 

Ici des traits barrés sur les murs,

Des noms, des dates se fissurent,

Combien de larmes versées,

De sang pour la Liberté?

 

Ne plus sentir de haine, d'injures, de coups;

Ne plus entendre de chaînes, ni de verrous,

Glisser vers de lointaines contrées

Au creux de vos bras Liberté.

 

Avec vous pouvoir m'enfuir

Et vous offrir

Le baiser du condamné

Madame Liberté.

 

La victoire

Serait-elle au bout du couloir?

Mourir pour mes idées,

Devenir la Liberté.

 

Alexandra Lisbonne

à mon Grand-Père, à mon Père & à tous les autres...

Partager cette page

Repost 0
Published by