Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Mer-am--re.jpg

J'écume mes nuits blanches
Pendant que tu divagues
Quand les bas fonds s'épanchent
Contre une côte tu "t'épaves";
Je te perds Noël, j'y ai cru encore
Mais tu navigues déjà vers d'autres pores.

J'ai vidé mes poches
J'ai plongé dans mon verre
Paris devenait moche
Je voulais voir la mer.

Une sirène au bout du fil
Tu "versatiles" de belles en îles
Tu prends le large, je reste à quai
Tu vires à l'imparfait.
Tu me joues, tu "ribambelles"
Ton il avec des elles.

J'ai vidé mes poches
J'ai fini mon verre
Paris se faisait moche
Je devais voir la mer.

Tu deviens pour moi phare éteint
Je me brise sans toi marin
Il pleut dans ma tête, je tourne en carré
Contre vents et marées;
Je suis comme une statue de sel 
Quand tu t'étires d'elles.

J'ai vidé mes poches
J'ai haï le vert
Paris dérivait moche
J'avais croisé l'amer.

A l'horizon de ma détresse
Tu as reçu mon Sms
J'avais perdu le nord
Tu retrouvas mon corps;
Tu te rends maître à bord
Dans notre pore rapport.

J'ai vidé mes poches
J'ai jeté mes vers
Paris n'était plus moche
Tu as sucré l'amer;
Et Paris dans nos poches
Un pari pour la mer.


Alexandra Lisbonne

Partager cette page

Repost 0
Published by