Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /


Vous n'ètes plus là,

Déjà l'automne et dehors il fait si froid,

Je suis seule, assise devant un feu de bois,

Je vous revois,

Votre absence pèse un poids si lourd,

J'attends impatiemment votre retour

De vous à moi.

 

Même si votre souvenir me peine,

Si mes larmes vous gènent,

Sachez que je vous aime;

Même si je suis l'ombre de moi-même,

Fantôme trainant mes chaînes,

Sachez que je vous aime.

 

Vous n'ètes plus là,

L'hiver arrive et je suis transie de froid,

Toujours seule à noircir des feuilles et des feuilles,

Je vous écris,

Alors que l'encre brûle sous mes doigts,

Mon coeur s'enflamme pour vous encore une fois,

De vous à moi.

 

Même si votre souvenir me peine,

Si mes larmes vous gènent,

Sachez que je vous aime;

Même si je suis l'ombre de moi-même,

Fantôme trainant mes chaînes,

Sachez que je vous aime.

 

Vous n'ètes plus là,

C'est le printemps et je suis remplie d'effroi,

Toujours seule avec mes appels au secours,

Ecoutez-moi,

J'implore la clémence de votre Amour,

J'aimerais tant vous voir une dernière fois,

De vous à moi.

Alexandra Lisbonne

Partager cette page

Repost 0
Published by